Vilnius 2010

EUROLINC était présent à l’IGF de Vilnius où trois de ses membres ont participé dans cette minuscule ville Lituanienne, du 14 au 17 septembre 2010, à la 5e et dernière session du processus initié il y a 5 ans au Sommet de Tunis.

Une liste impressionnante de workshops et autres joyeusetés avait été publiée quelques semaines avant l’événement mais, ces papiers ont été écrits il y a plusieurs mois et la réalité est souvent différente.

Comme tous les ans, vous avez pu vous endormir devant le webcast : et une tentative de "remote access" via Webex a été proposée (image hachée et son inaudible mais ca faisait plaisir de voir des gens quelque part sous le soleil ;=))

EUROLINC a suivi plusieurs réunions, parmi lesquelles :

  • Coalition Dynamique pour la Diversité linguistique :
    Présidée par le secrétariat de MAAYA avec l’efficace Viola Krebs aux commandes, cette réunion a réuni de nombreux participants et fut riche en échanges.
    Un compte-rendu en 4 langues est disponible sur le site de l’IGF
  • Coalition Dynamique de l’Internet des Objets :
    Créé à l’initiative de Francis Muguet lors de l’IGF dHyderabad ce sujet est maintenant totalement pris en mains par Wolfgang Kleinwächter. Grandes déclarations, le sujet devient un bon thème de conférence sur lequel on peut parler des heures, sans qu’il n’en ressorte rien...
    Pas de compte-rendu, pas de liste des participants.
  • Deploying DNSSEC in a territory  :
    Workshop sur la sécurisation de l’internet par le protocole DNSSEC. Une salle comble et studieuse pour cet atelier où, à part des présentations verbeuses interminables, il n’y a pas eu beaucoup d’explications. Il en ressort quand même que les critères nécessaires à la mise en œuvre pour une signature DNSSEC ne sont pas accessibles à tous.
    Le principal obstacle étant financier avec l’obligation d’être sous IPv6 et de devoir changer le matériel tous les ans pour suivre les avancées techniques, l’Afrique s’est un peu sentie exclue. Mais, même la Lituanie, pays hôte très connecté (avec le 4G), ne répond pas aux critères de ce protocole imaginé dans des salons New Yorkais !!
    Un compte-rendu très icannard (autosatisfaction systématique, plein de sigles, uniquement en anglais) a été publié, mias curieusement l’intervention de Louis Pouzin et des représentants africains (et lituaniens) n’apparaissent pas.

Si vous voulez en savoir plus, un journal de bord reprenant à chaud le déroulé de ces journées avait été envoyé aux adhérents d’EUROLINC.

© Eurolinc 2010 | Contact