Accueil / Racine(s) ICANN & Ouvertes / Racines / Alternatives ICANN
Alternatives ICANN

Passées sous silence et inconnues du grand public les Racines Ouvertes émergent suite au processus d’ouverture du nommage de l’ICANN... qui dure depuis 2008. Mais, depuis octobre 2012 l’ICANN doit faire face à quatre plaintes qui pourraient avoir pour conséquences le blocage de plusieurs centaines de noms. C’est en réalité le résultat de la manière dont l’ICANN a traité les racines ouvertes depuis sa création.

NameSpace

Une racine historique, NameSpace, a assigné l’ICANN devant la District Court of California pour, entre autres, violation d’un droit de marque de common law, entente illicite, abus de position dominante, concurrence déloyale et acte délictueux.
Dans sa plainte, Name.Space demande l’interdiction de la délégation par l’ICANN de 189 gTLDs dont le .hotel, le .london ou le .berlin.
Name.Space précise qu’elle opère plus de 400 TLDs dans une racine alternative de l’Internet depuis 1996.

La plainte de Name Space est intéressante, notamment les trois listes de noms que l’on trouve à la fin du document :

  • Liste A - les noms demandés à l’ICANN en 2000, restés sans réponse.
  • Liste B - les noms commercialisés par Name Space avant l’ICANN..
  • Liste C - les 189 noms en conflit avec les nouvelles extensions, objet d’une plainte.

En savoir +
La plainte de Name Space

Open-Root

Une autre façon de concevoir le nommage internet, une rupture conceptuelle avec l’existant :

  • Open-Root vend les extensions (dans toutes les graphies) et ne les loue pas (plus d’abonnement annuel, plus de « perte » de nom).
  • L’internaute est libre d’utiliser cette extension selon ses besoins et de créer ses noms de domaine, gratuitement, sans limitation :

Se positionnant dans un modèle proche de l’OpenSource en commercialisant des extensions à prix calculés, Open-Root crée un nouveau modèle économique pour un partage plus juste des richesses. Une nouvelle façon de s’approprier son internet et de développer ses propres usages.

En savoir +
Le site d’Open-Root

© Eurolinc 2010 | Contact